Vous êtes ici : Le guide du travailleur indépendant > Produits & Services > Finance > Crédit immobilier auto-entrepreneur : explications et simulation

Crédit immobilier auto-entrepreneur : explications et simulation

Crédit immobilier auto-entrepreneur : explications et simulation

Obtenir un prêt immobilier en tant qu’auto-entrepreneur peut ressembler à un véritable parcours du combattant. Pour rassurer l’établissement prêteur, il faut apporter un certain nombre de garanties.

Lorsqu’elles accordent un prêt immobilier, les banques veulent s’assurer que le remboursement se fera sans encombre. Pour minimiser les risques, elles étudient attentivement la solvabilité de l’emprunteur et exigent des garanties. Toutes les explications.

Obtenir un prêt immobilier quand on est auto-entrepreneur, est-ce possible ?

Créé en janvier 2009, le statut d’auto-entrepreneur simplifie les démarches administratives et juridiques liées à la création d’entreprise. Il rend donc moins contraignant le lancement d’une activité professionnelle.

Malgré ses avantages, ce statut peut poser problème lorsqu’il s’agit de souscrire un prêt immobilier. En effet, les banques se montrent prudentes au moment de prêter des sommes importantes et cherchent à réduire les risques en s’entourant de garanties.

Si les organismes bancaires ont tendance à privilégier les situations professionnelles stables, le statut d’auto-entrepreneur n’exclut pas pour autant l’accès au crédit immobilier. Seulement, les conditions à remplir sont plus strictes car les banques veulent se prémunir contre d’éventuelles variations de revenus.

Pourquoi souscrire un crédit immobilier auto-entrepreneur ?

Plusieurs raisons peuvent inciter un auto-entrepreneur à souscrire un crédit immobilier :

  • Financer l’acquisition d’un bien immobilier ;
  • Financer la réalisation de travaux de construction, de réparation ou d’amélioration ;
  • Financer l’achat d’un fonds de commerce ;
  • Financer l’acquisition d’un équipement à usage professionnel ;
  • Financer l’achat de parts de SCP, SCM, SELARL, SELAFA.

Effectivement, dans la plupart des cas, les professionnels qui souhaitent créer leur société n’ont pas les fonds suffisants pour concrétiser leur projet et se voient dans l’obligation de souscrire un crédit.

Conditions pour obtenir un prêt immobilier auto-entrepreneur

Emprunter en étant auto-entrepreneur, c’est possible, même si les banques mettent plus de barrières. Avant de prendre sa décision, le prêteur examinera un ensemble de critères :

1 - Le profil financier du demandeur

L’emprunteur doit montrer qu’il sait gérer ses finances sans faire d’excès. Il est donc conseillé d’éviter les découverts, de ne pas avoir un trop grand nombre de crédits en cours et de ne pas faire de dépenses disproportionnées par rapport aux revenus perçus.

2 - Les revenus

De manière générale, les salariés qui font une demande de prêt immobilier doivent fournir leurs derniers bulletins de salaire. En tant qu’auto-entrepreneur, vous devrez soumettre vos bilans comptables et derniers avis d’imposition. Ces documents doivent montrer à la banque que vous percevez des revenus réguliers.

Sachez que si vos revenus augmentent en cours de crédit, vous pourrez toujours demander à moduler vos mensualités ou rembourser de manière anticipée une partie de l’emprunt.

3 - La solidité financière de l’entreprise

En l’absence de contrat de travail, le prêteur va étudier de près la solidité de l’entreprise. Les banques estiment qu’un auto-entrepreneur doit exercer depuis 2 à 3 ans au moins pour accéder au crédit. Toutefois, il existe des exceptions. Par exemple, si vous exercez depuis peu mais dans un secteur d’activité porteur et donc plus pérenne, il n’est pas impossible de convaincre la banque. Chaque établissement réagit à sa manière.

4 - L’apport personnel

L’apport personnel a toute son importance. Il constitue une garantie supplémentaire et montre à la banque que vous savez épargner malgré des revenus parfois irréguliers. Un apport de 20 % peut vous ouvrir plus facilement les portes du crédit.

5 - Les garanties

La banque peut conditionner l’octroi du crédit à l’apport de garanties comme l’hypothèque, le privilège de prêteur de derniers, le cautionnement ou bien le nantissement (véhicule, bijoux…).

Auto-entrepreneur : comment augmenter ses chances d’obtenir un crédit immobilier ?

Vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour décrocher un prêt immobilier ? N’hésitez pas à suivre ces conseils :

1 - Apporter des garanties

Dans le cadre de la souscription d’un crédit immobilier, le fait d’apporter des garanties rassure la banque prêteuse.

On distingue 4 types de garanties :

  • L’hypothèque : L’hypothèque consiste à donner un bien immobilier en garantie à la banque. En cas de non-paiement des mensualités, cette dernière pourra le saisir puis le vendre aux enchères.
  • Le nantissement : Il s’agit d’un contrat liant l’emprunteur à la banque qui permet d’obtenir un crédit tout en donnant en garantie une partie de son patrimoine financier. En cas d’impayés, le créancier vendra les biens afin de se faire rembourser.
  • Le cautionnement : Le cautionnement fait intervenir trois acteurs : l’emprunteur, l’organisme prêteur et l’organisme de cautionnement. Ce dernier a pour rôle de rembourser les mensualités de crédit auprès de la banque en cas de défaut de paiement de l’emprunteur. Il se retournera ensuite contre ce dernier pour récupérer les sommes avancées.
  • Le privilège de prêteur de deniers : Le PPD garantit à la banque d’être indemnisée en priorité en cas de saisie et de vente du bien immobilier. Ce dispositif concerne uniquement les biens anciens pour lesquels un acte a été établi chez un notaire.

2 - Emprunter à plusieurs

Si vous ne pouvez pas apporter de garanties supplémentaires, vous pouvez toujours emprunter à plusieurs, que ce soit en couple ou dans le cadre d’une société civile immobilière (SCI). La diversité des profils rassure la banque.

3 - Constituer un dossier solide

Pour ne pas perdre de temps, veillez à constituer un dossier solide contenant toutes les pièces justificatives nécessaires dont : les derniers avis d’imposition, les trois derniers relevés de compte, une copie de la carte d’identité, un compromis de vente.

Enfin, pour trouver la meilleure offre de crédit immobilier auto-entrepreneur, vous pouvez faire appel à un courtier qui se chargera de comparer les offres à votre place. Ce professionnel dispose d’un réseau de partenaires étendu auprès desquels il peut négocier les taux et les garanties souhaitées. Plus qu’un simple intermédiaire, le courtier vous accompagne et vous conseille tout au long de la souscription. L’autre option peut être de comparer les offres vous-même en utilisant un comparateur de crédit immobilier en ligne, un outil entièrement gratuit et sans engagement, qui permet d’obtenir des devis en quelques clics.

 
 

Comparateur Crédit Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : hdf7nB

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires