Vous êtes ici : Le guide du travailleur indépendant > Produits & Services > Finance > Comment financer son auto-entreprise ? Quelles solutions de crédit ?

Comment financer son auto-entreprise ? Quelles solutions de crédit ?

Comment financer son auto-entreprise ? Quelles solutions de crédit ?

Vous êtes sur le point de vous lancer en auto-entreprise et vous vous apercevez que vous disposez d’un large éventail de solutions de financement. Cependant, chacune de ces options n’est sans doute pas appropriée à votre future micro-entreprise.

De quel montant avez-vous besoin, quel est l’objectif de votre financement, quel est votre type d’activité ? Et puis souhaitez-vous prendre des risques ? De nombreux facteurs jouent un rôle dans les solutions de financement pour lesquelles vous allez pouvoir opter. Dans cet article, voici un aperçu des différents types de financement, tels que les prêts bancaires, le micro-crédit, les subventions ou même le crowdfunding, afin que vous puissiez décider en connaissance de cause de l'option de financement qui vous convient le mieux.

Le financement par l’emprunt : prêt bancaire, micro-crédit ou financement solidaire

Le prêt quel qu’il soit offre une grande flexibilité financière. Toutefois les intérêts et les échéances peuvent devenir un fardeau. En tous cas, le prêt classique auprès d’une banque, le prêt d’honneur ou bien le prêt auprès d’un organisme de micro-crédit sont des options de financement typiques pour les auto-entrepreneurs. Cependant, il est parfois difficile de fournir les garanties nécessaires. Parfois, certains organismes vous aident à payer ces garanties. Pour les investissements plus modestes, des facilités de découvert ou des microcrédits sont possibles. Si vous n'avez pas de succès auprès des banques ou des institutions de microcrédit, vous avez la possibilité d'obtenir un prêt personnel. Les avantages d'un prêt sont évidents : les liquidités sont assurées, une croissance plus rapide devient possible. En règle générale, les prêts rapportent des sommes nettement plus élevées que l'autofinancement ou les subventions. Les inconvénients sont surtout les intérêts et les échéances de remboursement, qui peuvent être considérables pour les sommes importantes. En outre, le capital n'est disponible que pour une certaine durée. Enfin, la banque ou le créancier doit être convaincu de la viabilité de l'entreprise, ce qui constitue un véritable défi pour les jeunes auto-entreprises qui souhaitent utiliser cette option de financement.

Le prêt bancaire

C’est l’une des solutions les plus utilisées par les créateurs d’entreprise. Et une banque comme toute entreprise cherche à maximiser sa rentabilité sans prendre trop de risque. De ce fait, pour obtenir un prêt bancaire, vous devrez présenter à votre banquier un projet bien ficelé, c’est-à-dire cohérent et comportant des garanties suffisantes, notamment en termes de viabilité. Votre enthousiasme, votre capacité à défendre votre projet de micro-entreprise et votre professionnalisme seront autant d’atouts dans l’obtention d’un prêt bancaire. Donc soignez bien le document sensé vendre votre micro-entreprise, il est déterminant. Et entraînez-vous à l’oral à le présenter : à en faire un « pitch » d’un peu moins d’une minute.

Le micro-crédit

Si vous essuyez plusieurs refus ou ne pensez pas avoir les garanties nécessaires pour obtenir un prêt bancaire, vous avez toujours la possibilité de vous tourner vers le micro-crédit. Les établissements de micro-crédits apportent tous les services d’un établissement bancaire et en complément un accompagnement pour la réalisation de votre projet de création d’activité.

Le financement solidaire

Si vous n’avez pas obtenu de prêt via un établissement bancaire ni un organisme de micro-crédit, vous avez toujours la possibilité de solliciter un financement solidaire. Ce type d’établissement peut vous intéresser si vous lancez votre auto-entreprise dans le domaine de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS).

Les aides et subventions

En général, les aides et subventions ne doivent pas être remboursées. Par conséquent, si vous êtes un futur créateur d’auto-entreprise, vous devriez vraiment envisager cette option de financement afin de pouvoir lancer votre propre activité en toute sécurité financière. L'inconvénient est que l’aide ou la subvention n’a pas de caractère obligatoire, elle est facultative. Votre business plan doit donc être irréprochable lorsque vous sollicitez cette aide ou bien cette subvention.

Les investisseurs

Les investisseurs sont des professionnels qui croient en votre idée d’entreprise et en son potentiel. Ils sont prêts à apporter leur propre capital et souvent aussi leur propre expérience et réseau. C’est une aide considérable pour vous auto-entrepreneur. Il existe des business angels qui sont aux côtés des entrepreneurs et mettent à disposition leurs propres installations de production ou des bureaux, ou bien fournissent des conseils et un accompagnement intensif pour la création de votre microentreprise. Si vous trouvez des investisseurs pour s’engager à vos côtés, c’est une bonne chose : car non seulement, ils vous apportent de l’argent disponible, mais au-delà de cela, beaucoup d’expérience et de bons contacts.

Le financement sur fond propres

Vous disposez d’un capital suffisant pour financer vous-même votre entreprise et rester ainsi indépendant ? Vous avez de quoi amorcer le lancement de votre micro-entreprise ? Famille et amis sont là pour vous soutenir par des dons ou des prêts sans intérêt. C’est bien. Prenez toutefois garde à investir autant de temps que d’argent. Sinon, effectivement, si vous en avez les moyens, l’autofinancement présente des avantages : votre auto-entreprise reste totalement indépendante des établissements bancaires en tous genre ou des investisseurs extérieurs. De plus, vous n’avez à payer ni remboursements, ni intérêts. Et vous rassurez certains investisseurs auxquels vous pourriez ensuite faire appel ensuite. Ou bien vous montrez un profil favorable aux banques que vous pourrez solliciter par la suite, dès que vous aurez un flux de trésorerie positif.

Le crowdfunding

Dans le cadre du crowdfunding, vous pouvez faire soutenir votre projet de micro-entreprise en échange de contributions plus ou moins importantes. C’est une autre forme de collaboration avec des « investisseurs ». Ceux-ci ont la possibilité d'investir même des petits montants. En raison du montant des contributions, des sommes importantes peuvent néanmoins être réunies. En échange de leur participation, les personnes qui soutiennent votre projet de création d’entreprise reçoivent un remerciement, qui varie en fonction du montant de leur contribution.

En tant que jeune microentreprise, vous avez essentiellement la possibilité de financer votre activité sur vos fonds propres, par des subventions, des prêts ou avec l'aide d'investisseurs. Toutefois, en fonction de votre situation et de votre personnalité entrepreneuriale, toutes les options ne conviennent pas à tous les entrepreneurs. Si vous n'êtes pas en mesure de financer entièrement votre micro-entreprise vous-même, vous devrez de toute façon compter sur le fait de convaincre d'autres personnes de la viabilité de votre entreprise. Un business plan bien élaboré constitue alors la base et est donc absolument indispensable.

 
 

Comparateur de Crédit Professionnel
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : u7cSHB

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires