Vous êtes ici : Le guide du travailleur indépendant > Produits & Services > Finance > Crédit consommation auto-entrepreneur : explications et simulation

Crédit consommation auto-entrepreneur : explications et simulation

Crédit consommation auto-entrepreneur : explications et simulation

Il est difficile, mais pas impossible, pour un auto-entrepreneur d’obtenir un crédit conso, que ce soit pour financer l’achat d’un véhicule ou du matériel.

Vous souhaitez souscrire un crédit à la consommation pour développer votre activité ? Au même titre qu’un salarié, vous devrez fournir un certain nombre de documents à la banque justifiant votre stabilité financière. Comment faire une demande de crédit conso auto-entrepreneur ? Nos conseils.

Définition du crédit consommation auto-entrepreneur

Le crédit à la consommation permet de financer des opérations autres que celles liées à l’immobilier. Il est généralement souscrit pour financer l’achat de biens de consommation (meubles, électroménager…) ou pour obtenir de la trésorerie. Son montant est compris entre 200 et 75 000 euros et la durée de remboursement supérieure à 3 mois.

Un auto-entrepreneur peut avoir recours à ce type de crédit pour financer le démarrage de son activité. Celui-ci peut être dédié à l’achat de matériel informatique, de véhicules professionnels ou encore de mobilier pour aménager les locaux. L’entrepreneur peut également souscrire un crédit conso pour obtenir la trésorerie nécessaire au lancement de son activité. En cas de difficultés financières passagères, cette somme peut s’avérer tout aussi utile.

Les différentes formes de crédit conso

Comme les salariés, les auto-entrepreneurs ont accès aux différentes formes de crédit à la consommation :

Le crédit affecté

Ce type de crédit est lié à l’achat d’une prestation de service ou d’un bien précis. Ainsi, si la vente ne se réalise pas (en cas de désistement de l’entrepreneur par exemple), le contrat de crédit sera automatiquement annulé, même si l’établissement prêteur avait au préalable donné son accord.

Le prêt personnel

Les auto-entrepreneurs qui contractent un prêt personnel peuvent utiliser le montant du crédit comme ils l’entendent. Ils n’ont pas à l’utiliser exclusivement pour l’achat d’un bien ou d’un service déterminé, comme dans le cas d’un crédit affecté.

Le taux d’un prêt personnel est fixé librement par l’établissement bancaire. La durée, le montant accordé et les modalités de remboursement du crédit varient d’un organisme à l’autre.

Le crédit renouvelable

Le crédit renouvelable, ou crédit revolving, consiste pour la banque à mettre à disposition du demandeur une somme d’argent qu’il pourra utiliser librement, en totalité ou en partie, pour effectuer des achats, en une ou plusieurs fois. Cette somme se reconstitue au fur et à mesure des remboursements effectués par l’emprunteur, dans la limite du montant maximum autorisé.

Le crédit renouvelable peut être proposé par une banque, un organisme spécialisé dans le crédit conso, une enseigne de la grande distribution ou encore une enseigne de la vente par correspondance.

Le leasing

La location avec option d’achat (LOA) ou leasing est une forme de crédit à la consommation accessible aux auto-entrepreneurs. Elle permet de disposer d’un bien (généralement un véhicule) sans l’acheter, en payant des loyers mensuels. A la fin du contrat, le professionnel a la possibilité d’acheter le bien ou de le rendre au propriétaire.

Il existe d’autres types de crédit conso moins fréquents comme : le crédit gratuit, la carte privative de paiement, le prêt viager hypothécaire ou le microcrédit personnel.

Comment faire une demande de crédit consommation auto-entrepreneur ?

Pour faire une demande de crédit conso, l’auto-entrepreneur doit satisfaire à ces 3 principaux critères :

  • Justifier d’une à deux années d’expérience : l’ancienneté est gage de revenus réguliers ;
  • Verser un apport personnel : selon le montant souhaité, la banque peut exiger un apport personnel d’au moins 10 % ;
  • Prouver la solidité financière de son entreprise : l’établissement prêteur souhaitera évaluer la solvabilité de l’entreprise en se basant notamment sur les trois derniers avis d’imposition.
  • Renouveler votre demande après avoir augmenté votre apport personnel ou vos garanties (nantissement ou cautionnement) ;
  • Tenter votre chance auprès d’un autre établissement ;
  • Trouver un co-emprunteur pour rassurer la banque ;
  • Attendre quelques années pour étoffer votre expérience ;
  • Epargner pour financer le projet en mobilisant vos fonds propres.

D’autres justificatifs peuvent être demandés par la banque comme : les bilans financiers des dernières années, les relevés bancaires sur les 6 derniers mois, un justificatif de domicile, une copie de la carte d’identité du demandeur.

Comment augmenter ses chances d’obtenir un crédit conso ?

Vous souhaitez augmenter vos chances de décrocher un crédit à la consommation ? Voici quelques conseils à suivre :

1 - Faire une simulation de crédit conso en ligne

L’utilisation d’un simulateur de crédit en ligne permet d’évaluer le coût de l’opération et de connaître le montant des mensualités qui seront versées à la banque. Il est conseillé de recourir à cet outil avant toute souscription d’un crédit, quelle que soit sa nature.

2 - Faire jouer la concurrence entre les établissements

N’hésitez pas à utiliser un comparateur en ligne pour trouver une offre correspondant à vos besoins. Le principe est simple : après avoir complété un formulaire rapide en renseignant quelques informations sur votre profil (secteur d’activité, montant du chiffre d’affaires, ancienneté) et les caractéristiques du prêt souhaité (nature, montant, durée de remboursement), vous accéderez à des devis personnalisés.

3 - Passer par un courtier

Une autre solution peut être de passer par l’intermédiaire d’un courtier spécialisé en crédit consommation. Cet expert se chargera de comparer les offres à votre place et vous proposera uniquement celles qui correspondent à votre profil. En plus de négocier les conditions d’emprunt, le courtier est en mesure de vous proposer un accompagnement et des conseils personnalisés.

Concrètement, solliciter les services d’un courtier ne vous engage à rien puisqu’il n’est rémunéré qu’après la signature du contrat.

Auto-entrepreneur : que faire en cas de refus d’octroi de crédit ?

La banque a refusé votre demande de crédit à la consommation ? Plusieurs solutions s’offrent à vous :

Vous l’avez compris, obtenir un crédit consommation en étant auto-entrepreneur n’est pas chose facile. Toutefois, avec un bon dossier et de solides garanties, il est toujours possible de convaincre la banque et d’obtenir un taux avantageux pour concrétiser son projet.

 
 

Comparateur Crédit Consommation
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : Ca8yJ3

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires