Vous êtes ici : Le guide du travailleur indépendant > Créer une Micro-Entreprise > Décorateur d'intérieur en micro-entreprise : conseils et réglementation

Décorateur d'intérieur en micro-entreprise : conseils et réglementation

Décorateur d'intérieur en micro-entreprise : conseils et réglementation

Le décorateur d’intérieur est un professionnel dont l’activité consiste à décorer ou redécorer un espace privé ou professionnel, dans le respect des besoins, des attentes, des goûts et du budget de ses clients. En tant que micro-entrepreneur, le décorateur d’intérieur est soumis à certaines obligations et règlementations. Dans ce dossier, nous vous proposons de les découvrir et d’apprendre à mieux connaitre ce métier en développement.

En quoi consiste le métier de décorateur d’intérieur en micro-entreprise ?

Le décorateur d’intérieur est un professionnel dont l’activité consiste à décorer ou refaire la décoration d’un espace afin de répondre aux attentes de ses clients. Le décorateur d’intérieur est à différencier de l’architecte, car ce dernier intervient sur le bâti, ce qui n’est pas le cas du décorateur. Il est également à distinguer de l’artisan, car le décorateur d’intérieur conçoit le projet, mais il n’exécute pas les travaux, il les confie à un artisan qualifié et compétent.

Ses missions sont multiples puisque le décorateur d’intérieur se doit d’écouter les attentes et les besoins de ses clients afin de leur concevoir un projet respectueux de ceux-ci et de leur budget. Il réalise des dessins et des maquettes pour aider ses clients à mieux visualiser ses propositions qui peuvent toucher l’ensemble des éléments de décoration intérieure. Il valide les éléments avec les clients puis il conseille les artisans dans la réalisation des travaux et aménagements d’intérieur. Il se doit en effet de superviser le chantier et de respecter les délais impartis.

Le décorateur d’intérieur peut travailler pour un large panel de clients, des particuliers aux entreprises et commerces en passant par les acquéreurs de logements neufs ou encore à l’occasion d’événements particuliers, comme les mariages, les fêtes, les salons professionnels, etc.

Quel profil pour le décorateur d’intérieur en micro-entreprise ?

Œuvrant seul, le décorateur d’intérieur en micro-entreprise doit être polyvalent. Il lui faut disposer d’une certaine sensibilité artistique et se tenir au courant des modes et tendances en matière de décoration. Il doit pouvoir répondre aux besoins de ses clients, mais aussi savoir être à l’écoute et force de proposition et de conseils.

Ce professionnel doit également être capable de présenter ses propositions de manière claire. Il lui faut donc être capable de créer des maquettes et de dessiner. Il est préférable pour cela de savoir manipuler certains logiciels de PAO.

Par ailleurs, le décorateur d’intérieur en micro-entreprise doit être capable de gérer son entreprise. Il lui faut donc disposer des connaissances nécessaires à la gestion de sa société, suivre sa comptabilité, être rigoureux en matière d’organisation et de délais, mais aussi connaitre et maitriser l’ensemble des pans de la micro-entreprise (impôts, cotisations sociales, déclarations, etc.).

En matière de formation, le décorateur d’intérieur n’a besoin de justifier d’aucune compétence spécifique, car son métier n’est pas réglementé. En revanche, il est toujours recommandé de suivre une formation afin de bien acquérir les bases de cette activité. Plusieurs diplômes sont accessibles, comme le BTS Design d’espace et agencement de l’environnement architectural, le DMA Arts de l’habitat, le DMA Décor architectural, le DNAT Design d’espace, le DNAP Design et les diplômes des écoles des beaux-arts.

Comment devenir décorateur d’intérieur en micro-entreprise ?

Comment créer sa micro-entreprise en tant que décorateur d’intérieur ?

Pour devenir décorateur d’intérieur en micro-entreprise, il vous faudra entreprendre certaines démarches indispensables.

  • Déclarer votre début d’activité : pour exercer en tant que micro-entrepreneur, il est nécessaire de déclarer la création de votre activité sur le site Guichet Entreprises et de remplir un formulaire spécifique. Dans un délai d’environ 15 jours après votre déclaration, l’INSEE vous adresse votre numéro SIRET unique et votre certificat.
  • Souscrire une assurance : il est recommandé de souscrire une assurance de responsabilité civile professionnelle (RC Pro) qui vous protège des éventuels dommages provoqués à des tiers dans le cadre de votre activité. Une garantie protection juridique est également conseillée dans la mesure où vous êtes en contact avec la clientèle et qu’un litige est possible.
  • Immatriculer votre entreprise : si votre activité demeure limitée au conseil de vos clients, cela ne sera pas obligatoire. En revanche, si vous entendez réaliser quelques travaux de base, vous serez qualifié d’artisan et il vous faudra vous immatriculer au Répertoire des métiers (RM). De même, si vous vendez du mobilier ou des produits de décoration, il vous faudra vous enregistrer au Registre du commerce et des sociétés (RCS).

Quelle règlementation suivre pour le décorateur d’intérieur en micro-entreprise ?

Le décorateur d’intérieur en micro-entreprise est un professionnel dont l’activité de service est rattachée à l’URSSAF et est soumise à certaines obligations.

  • La déclaration du chiffre d’affaires et le paiement des cotisations sociales : comme chaque auto-entrepreneur, il vous faudra déclarer votre chiffre d’affaires réalisé chaque mois ou chaque trimestre (selon la formule choisie), y compris si celui-ci est égal à zéro. C’est sur le montant déclaré que les charges sociales seront calculées puisqu’elles correspondent à 22,2 %. À noter que si vous vendez des produits de décoration, il vous faudra déclarer le chiffre d’affaires généré par ce biais, ce qui donnera lieu à un taux de cotisations sociales à hauteur de 12,8 % pour cette activité.
  • Le plafond à respecter en matière de chiffre d’affaires : en tant que prestataire de service, le plafond annuel de votre chiffre d’affaires est de 72 600 euros. Si vous le dépassez deux années de suite, vous perdrez votre statut de micro-entrepreneur. À noter que si vous dépassez le plafond de 34 400 euros au cours de l’année, vous conservez le statut de micro-entrepreneur, mais vous êtes assujettis à la TVA.
  • Le livre des recettes : en tant que micro-entrepreneur exerçant une activité de prestation de service, vous devez tenir à jour un livre des recettes. En outre, si vous revendez des objets de décoration, vous devrez vous munir d’un registre des achats.
  • Un compte bancaire dédié : pour l’exercice de votre activité, il est nécessaire de disposer d’un compte bancaire dédié. Néanmoins, en tant que micro-entrepreneur dépendant de l’URSSAF, un simple compte bancaire personnel suffit. Il n’est pas nécessaire de souscrire un compte bancaire professionnel, nettement plus coûteux. Ne vous laissez donc pas contraindre par les banques.

Comment lancer et développer son activité de décorateur d’intérieur en micro-entreprise ?

En tant que décorateur d’intérieur indépendant, vous êtes seul à gérer votre entreprise et à pouvoir la développer. C’est donc à vous de démarcher vos clients et de vous faire connaitre. Voici quelques astuces pour y parvenir.

  • Suivez en permanence les dernières tendances :vous devez impérativement suivre les évolutions des modes et tendances en matière de décoration intérieure afin de vous tenir informé des goûts du jour. Vous disposez pour cela de multiples ressources en ligne ou en boutique de décoration, mais vous pouvez également participer à des salons professionnels, suivre des ateliers ou encore des formations dédiées.
  • Valorisez votre travail : créez-vous des pages dédiées sur les réseaux sociaux pour faire connaitre votre travail et tenez ces pages à jour de manière régulière afin de les rendre vivantes. Créez-vous un portfolio pour présenter vos projets et réalisations.
  • Créez-vous un réseau professionnel solide : pour ce faire, démarchez les professionnels susceptibles de vous recommander auprès de leurs clients, comme les artisans, les architectes, les agents immobiliers, etc.
  • Appuyez-vous sur votre entourage pour vous lancer : cherchez dans votre entourage des personnes qui pourraient avoir besoin de vos services. Toute possibilité de prouver vos talents, de montrer vos capacités et d’améliorer votre expérience est la bienvenue !
 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : xEbTTd

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires