Vous êtes ici : Le guide du travailleur indépendant > Créer une Micro-Entreprise > Cuisinier à domicile en micro-entreprise : conseils et réglementation

Cuisinier à domicile en micro-entreprise : conseils et réglementation

Cuisinier à domicile en micro-entreprise : conseils et réglementation

Le cuisinier à domicile est un professionnel qui intervient directement chez ses clients pour leur proposer, leur composer et leur servir des menus sur mesure. Si ce professionnel doit disposer de compétences culinaires, il lui faut également un bon sens du relationnel et une grande capacité à s’adapter aux contraintes de son métier, de ses clients et de ses multiples lieux de travail. Découvrons ensemble les caractéristiques de ce métier lorsqu’il est exercé en micro-entreprise.

En quoi consiste le métier de cuisinier à domicile ?

Le cuisinier à domicile, ou chef à domicile, a pour fonction de cuisiner un repas au domicile de sa clientèle.

Les prestations du cuisinier à domicile

Le cuisinier à domicile peut intervenir dans plusieurs contextes :

  • au domicile de ses clients ;
  • lors d’un événement privé (mariage, fête, anniversaire, baptême, etc.) ;
  • en entreprise (séminaire, soirée en entreprise, etc.) ;
  • pour le batch cooking (dans ce cadre, il constitue les menus de ses clients pour toute une semaine, une pratique répandue pour les personnes âgées notamment).

Les missions du cuisinier à domicile

Dans le cadre de son activité, le cuisinier à domicile doit accomplir de multiples tâches. Pour composer les repas de ses clients, il doit tout d’abord prendre note de leurs demandes, de leurs besoins, de leurs envies et de leurs contraintes alimentaires éventuelles (allergies, aliments non appréciés, régimes spéciaux, etc.) afin de proposer un menu sur mesure qui réponde aux goûts de ceux-ci. Il lui faut également connaitre le matériel dont les clients disposent sur place et l’espace qui lui sera accordé dans la cuisine afin de s’organiser en amont de sa prestation.

Pour composer ses menus, il lui faudra s’approvisionner en produits de choix puis cuisiner l’intégralité des plats constituant le repas au domicile de ses clients. En outre, le cuisinier à domicile dresse le couvert, sert les clients et leurs éventuels invités, débarrasse la table et s’occupe du nettoyage de la vaisselle après le repas. Ce professionnel peut également dispenser des conseils culinaires à ses clients en cas de besoin.

Exercer le métier de cuisinier à domicile en auto-entreprise

Quelles qualités et compétences pour être cuisinier à domicile ?

Être cuisinier à domicile en micro-entreprise demande quelques qualités et compétences :

  • La créativité : pour satisfaire ses clients et leurs exigences, mais aussi pour se faire une place dans le métier, le cuisinier à domicile doit être capable de proposer des menus créatifs et de savoir les adapter aux goûts, aux demandes et aux spécificités de sa clientèle.
  • L’adaptabilité : le cuisinier à domicile doit être capable de s’adapter à toute demande imprévue et de réadapter ses plats et menus en conséquence (en cas d’allergie par exemple). Ce professionnel doit également être capable de s’adapter aux contraintes de travail, notamment aux cuisines parfois exiguës, mal agencées, peu spacieuses et mal équipées de ses clients.
  • Le relationnel : le cuisinier à domicile est rarement seul en cuisine ! La plupart des clients apprécient d’échanger avec ce professionnel et de découvrir quelques astuces culinaires. Il est donc important qu’il sache échanger avec sa clientèle et les convives pour lesquels il cuisine. Certains professionnels en profitent même pour faire de leur métier un véritable show.
  • L’organisation : le cuisinier à domicile ne fait pas que cuisiner, il se charge également de dresser la table et de nettoyer la vaisselle en fin de repas. Il est donc polyvalent. Il lui faut alors impérativement maitriser toutes les dimensions de son activité et ne manquer d’aucun matériel de travail.
  • La flexibilité : le métier de cuisinier à domicile nécessite une adaptation aux contraintes de la clientèle. Ce professionnel doit donc être prêt à travailler les midis, mais aussi tard les soirs et les week-ends et jours fériés.

Quelle formation pour être cuisinier à domicile ?

Aucun diplôme n’est exigé pour devenir cuisinier à domicile. Il s’agit d’une prestation de service à la personne qui échappe aux contraintes des métiers de la restauration traditionnels. Néanmoins, pour connaitre les bases du métier de cuisinier, ce professionnel peut se former et il dispose pour cela de plusieurs possibilités :

  • le CAP cuisine,
  • le BEP hôtellerie et restauration avec option cuisine,
  • le Bac pro cuisine,
  • le Bac techno STHR,
  • le BTS Management en hôtellerie et restauration avec option Management d’unité de production culinaire.

Quoi qu’il en soit, il est recommandé de suivre au minimum une formation aux règles d’hygiène. Il s’agit d’une formation à l’HACCP qui permet de connaitre les règles de sécurité sanitaire et d’hygiène. En effet, le cuisinier à domicile engage sa responsabilité en cas d’intoxication alimentaire.

Cuisinier à domicile en micro-entreprise : quelles spécificités ?

Le cuisinier à domicile en auto-entreprise répond aux caractéristiques suivantes :

  • il exerce une activité commerciale, mais elle sera considérée comme artisanale et commerciale s’il prépare tout ou partie de ses menus à son propre domicile avant de se rendre chez sa clientèle ;
  • il dépend de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) ;
  • le plafond de son chiffre d’affaires annuel s’élève à 72 500 euros.

Quelles démarches pour devenir cuisinier à domicile en micro-entreprise ?

Le cuisinier à domicile en micro-entreprise peut effectuer une déclaration SAP (Service à la personne). Cette démarche n’est pas obligatoire, mais elle présente un intérêt pour ce professionnel puisqu’elle lui permet d’être rémunéré en CESU préfinancés, ce qui satisfait un grand nombre de clients, et de bénéficier d’un crédit d’impôt de 50 % du montant de ses prestations. En revanche, cette déclaration interdit l’exercice de toute autre activité en parallèle qui ne relève pas du service à la personne et elle contraint le cuisinier à domicile à ne travailler que pour des particuliers.

Le cuisinier à domicile doit créer son entreprise pour exercer sous le statut de micro-entrepreneur. Il lui faut pour cela déclarer le début de son activité en ligne et s’enregistrer au Registre du commerce et des sociétés (RCS) pour être immatriculé.

Chaque mois ou chaque trimestre, selon la formule choisie, le cuisinier à domicile en auto-entreprise doit déclarer son chiffre d’affaires, y compris si celui-ci est nul. Rappelons que le plafond annuel du chiffre d’affaires est situé à 72 500 euros pour ce type d’activité. Dès lors qu’il est dépassé, le cuisinier à domicile perd le statut de micro-entrepreneur.

La déclaration de son chiffre d’affaires sert de base au calcul de ses cotisations sociales et de ses impôts.

Comment réussir dans cette activité ? Nos conseils

Vous souhaitez exercer en tant que cuisinier à domicile en auto-entreprise ? Voici nos conseils pour vous démarquer et vous constituer une clientèle.

  • Formez-vous : aucun diplôme n’est exigé, mais suivre certaines formations vous sera grandement utile dans le cadre de votre activité. Un diplôme en cuisine est préconisé pour vous distinguer de la concurrence et une formation HACCP est un gage de sécurité supplémentaire pour votre clientèle. Par ailleurs, en tant que micro-entrepreneur, il vous faudra vous charger en parallèle de la gestion de votre entreprise. Suivez donc la formation « 5 jours pour entreprendre » proposée par la CCI afin d’acquérir les bases.
  • Évaluez votre investissement initial : pour exercer votre métier, il vous faudra vous équiper de matériel professionnel en cuisine, d’un véhicule professionnel pour vos déplacements et disposer de fonds pour composer vos menus. Prévoyez donc le budget nécessaire à votre activité pour être prêt à exercer.
  • Pensez à l’étude de marché : celle-ci vous permettra de mieux évaluer le potentiel de votre activité, de cerner les demandes et les besoins de la population que vous visez, mais aussi de connaitre les produits de vos concurrents. Vous serez ainsi mieux armé pour vous faire une place et vous démarquer.
  • Communiquez ! Le relationnel est indispensable dans votre activité. Faites-vous connaitre par tous les moyens possibles. N’hésitez pas à vous inscrire sur un site de mise en relations pour développer votre clientèle, faites-vous connaitre auprès des commerçants de votre secteur et en ligne également ! Constituez-vous un site internet, une page Facebook ou Instagram. Tout ce qui peut vous aider à vous faire connaitre est le bienvenu ! Et pensez aux commentaires de vos clients !
 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : ktMjXX

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires