Vous êtes ici : Le guide du travailleur indépendant > Gérer une Micro-Entreprise > Portage salarial : fonctionnement, avantages et inconvénients pour les indépendants

Portage salarial : fonctionnement, avantages et inconvénients pour les indépendants

Portage salarial : fonctionnement, avantages et inconvénients pour les indépendants

Le portage salarial, à mi-chemin entre le statut de salarié et le statut d’indépendant, est un nouveau mode de travail. Il permet de lier un salarié porté avec une entreprise de portage salarial et une entreprise cliente autour d’une mission. Ce statut spécifique est très réglementé et ne s’applique qu’à des travailleurs experts, qualifiés et autonomes, ainsi qu’à certains secteurs d’activité.

Vous êtes un travailleur indépendant et/ou un auto-entrepreneur et vous vous demandez si le portage salarial est fait pour vous ? Fonctionnement, avantages et inconvénients, découvrez les réponses à toutes vos questions dans ce dossier.

Le portage salarial : de quoi s’agit-il ? Quel fonctionnement ?

Le portage salarial est un mode de travail réservé aux indépendants qui souhaitent exercer leur activité tout en conservant certains avantages du statut de salarié. Ce statut intermédiaire entre le salarié et l’indépendant a été défini officiellement par l’ordonnance du 2 avril 2015 et comprend trois parties prenantes dans un ensemble organisé :

  • le salarié porté : celui-ci doit trouver lui-même ses missions auprès de clients ;
  • l’entreprise de portage salariale : celle-ci rédige les factures à l’attention des clients du salarié et reverse leur montant au salarié tout en lui délivrant un contrat de travail ;
  • l’entreprise cliente : celle-ci sollicite les services du salarié porté, ce dernier étant lié à l’entreprise de portage par un contrat de prestation.

Le salarié porté doit être expert en son domaine, qualifié et autonome afin de rechercher ses clients par ses propres moyens et de définir avec eux la prestation à effectuer et les tarifs à appliquer.

Seules certaines activités sont concernées par le portage salarial. Les métiers de service à la personne, les activités commerciales et les professions réglementées ne peuvent entrer dans ce statut particulier. Le portage salarial concerne essentiellement les métiers du conseil et les prestations intellectuelles.

Il permet à de multiples personnes de travailler à leur compte tout en bénéficiant de certains avantages d’un statut de salarié. Il s’adresse ainsi aux créateurs d’entreprises et aux micro-entrepreneurs, mais aussi aux personnes en transition ou en reconversion professionnelle, aux retraités, aux jeunes diplômés et à toute personne qui souhaite profiter de ce statut et qui est éligible.

Quels sont les avantages du portage salarial ?

Les avantages du portage salarial sont multiples pour le travailleur indépendant.

  • La liberté : le salarié porté est aussi libre qu’un indépendant non salarié. Il est autonome, il gère son temps comme il l’entend et il choisit à la fois ses missions et ses tarifs.
  • Le gain de temps : la société de portage se charge de la dimension administrative de son activité, ce qui lui permet de rester concentré sur son métier. En revanche, la société de portage salarial prélève 10 % de son chiffre d’affaires en contrepartie.
  • Un accompagnement : le salarié porté peut disposer d’un accompagnement de la part de l’entreprise de portage salarial, notamment en matière de formations.
  • La sécurité : contrairement à un travailleur indépendant classique, le salarié porté bénéficie de certains avantages des travailleurs salariés classiques (mutuelle santé, prévoyance, cotisation retraite, droit au chômage, etc.).
  • La mise en réseau : le salarié porté bénéficie du réseau de connaissances de l’entreprise de portage salarial. Il n’est donc pas exposé au risque d’isolement et peut être plus rapidement connu que les indépendants classiques.
  • L’optimisation financière : le salarié porté peut gérer plus facilement son argent, tout en bénéficiant de multiples avantages en matière de gestion des frais. Il peut ainsi faire des économies à divers niveaux.

Quels sont les inconvénients du portage salarial ?

Malgré ses indéniables atouts, le portage salarial peut présenter certains inconvénients pour le travailleur indépendant :

  • Des frais de gestion : le portage salarial n’est pas gratuit, puisque la gestion administrative et comptable étant effectuée par l’entreprise de portage salarial, des frais de gestion de l’ordre de 10 % du chiffre d’affaires sont appliqués au salarié porté.
  • Des charges plus élevées : les charges sont quelque peu supérieures à celles des autres statuts de travailleurs indépendants puisqu’elles atteignent 50 % en moyenne.
  • Un accès réglementé : l’article L. 1254-2-I du Code du travail conditionne le portage salarial et spécifie que le salarié porté doit être expert, qualifié et autonome. En outre, les professions réglementées, de service à la personne et commerciales ne sont pas éligibles.
  • Un niveau de rémunération minimal : le niveau de rémunération du salarié porté doit être au minimum de 2 413,50 euros bruts à temps plein (75 % du plafond de la sécurité sociale) et 5 % d’apport d’affaires, ce qui correspond à environ 2 534 euros brut à temps plein.
 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : jiHvka

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires